Lamentations – Plaidoyer pour la libération de Laurent Gbagbo (BIENTOT)

Encore un livre sur Laurent Gbagbo?
Oui !
Mais, ce livre-ci n’est pas comme les autres. Parce que, d’une part, l’auteur, militant pour les droits et libertés, écrivain reconnu…, aborde une série de questions qu’on n’a pas toujours le courage, ni la franchise de poser ; d’autre part, il s’agit d’un plaidoyer, comme on n’en voit pas souvent.

Ici, Léandre Sahiri se fait avocat et prête sa plume et sa voix pour, allant au-delà des vilénies, des « lamentations » et autres billevesées, plaider en faveur de Laurent Gbagbo, parce que la situation qui lui est faite est absurde ; et, ce qui est absurde n’est pas acceptable par la raison, ni par le bon sens…

Tel est l’intérêt de ce livre très original, écrit dans un langage simple, sur un ton très libéré, avec un vocabulaire accessible à tous.

A lire absolument… Jusqu’au bout.

Ce livre aborde une série de questions qu’on n’a pas toujours le courage, ni la franchise de poser : pourquoi Laurent Gbagbo a-t-il été arrêté et déporté à La Haye, dans la prison de Scheveningen ? Pourquoi sa détention dite « provisoire » dure-t-elle depuis plus de 3 ans ? Qui a gagné l’élection présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire ? Les juges de la CPI sont-ils, ou non, libres et indépendants ? Quel fut, en vérité, le rôle de la France et de Nicolas Sarkozy dans cette crise ? Le procès de Laurent Gbagbo, plusieurs fois reporté, aura-t-il un jour lieu pour que la vérité éclate ? Les juges de la CPI disent-ils le droit ? La CPI survivra-t-elle à cet affrontement entre le Droit et la Politique ?…

Ce livre explique pourquoi l’on veut, comme qui dirait, anéantir le combat de Laurent Gbagbo, son grand combat mené contre toutes les formes d’oppression et contre la rapacité des exploiteurs. Ce livre explique également pourquoi l’on veut, en quelque sorte, bâillonner la voix de Laurent Gbagbo, qui est la voix des sans-voix qui s’affalent dans le cachot du mal-être ; sa voix qui parle, en toute liberté, de liberté, de souveraineté, de démocratie ; sa voix qui enseigne sa grande culture politique à tout le monde ; sa voix qui dérange.

***

Remerciements

Je voudrais exprimer ici mes vifs et sincères remerciements à toutes les personnes qui, de loin ou de près, d’une manière ou d’une autre, m’ont inspiré, m’ont encouragé, m’ont apporté leur soutien et leurs conseils, ainsi que des informations indispensables pour l’avancement de ce projet et dans le cadre de la préparation et de la réalisation de ce livre.
Ma sincère reconnaissance à Henry Agré pour avoir accepté de préfacer cet ouvrage.

Pour leur engagement, leur détermination, leurs sacrifices de tous ordres, parfois à leurs risques, pour la libération de Laurent Gbagbo, mes remerciements vont particulièrement à :

Les Filles de Saïoua, Yao Rose, Jean-Marie Gbizié, Jo Mamadou, Claudine Djégré, Paul Arnaud, Dr Claude Koudou, Camille Sahiri, , Zirignon Dodo Lather, Jules Blawa Gueye, Christine Zékou, Marcelle Obrou, Willy Bla, Audrey Nguessan, Boyou Gustave, Cébastien Gnahoré, Viviane Azaud, Kirmann Gnaoré, Théodule Séyo, Asmara Norbert Gnabro, Honoré Guipier, Martin Dago, Arthur et Micheline Kipré, Abdon Bayeto, Me Habiba Touré, Michel Galy, Marie-Odette Lorougnon, Ambroise Gnahoua, Axel Illary, Joni Zoug Casto, Disté Pabelot, David Dagrou Oblé, René Kimbala, Me Emmanuel Altit, François Mattei, Gervais Boga Sako, Lazare Koffi Koffi, Irène Gohourou Prégnon, Pablo U-Wa, Martin Dago, Me Seed Zehe, Prégnon Dadjé, Grégory Protche, Christine Tibala, Steve Beko, Alexis Gnagno, Bérénice Wadé Nemlin, Hortense Adé Assalé, Sonia Odra Au Carré, Agnès Gbagbo, Véronique Oupeu, Simplice Zadi Zokohi, Claude Francois Oyé, Patrice Goly, Zacharie Acafou, Abou Galliets, Mahely Ba, Blissi Tébil, René Titilo-Gassaud, Achile Lalle Bi, Djedjé Virginie de Monaco, Nash Kpokou, Claude Frank About, Mathias Seybi, Gadji Celli, Serges Kassi, Akeke Williams Roger, Sylvie Lyké, Akoun Laurent, Aboudramane Sangaré, Nicole Deigna, Séry Gueffié, Brigitte Dardoise, Guy Laberti, Roger Gbalou, Maurice Assi, Pr Albert Bourgi, Koua Justin, Samba David, Christian Vabé, Dagbo Raphaël, Pascal Logbo, Arsène Touho, Stanley Koudou Prager, Khaza Kakry, Olivier Gnongoue, Augustin Djédjé, Néhémie Zéguen Touré, Franck Segot Lutté, Claudus Kouadio …, avec mes excuses pour les personnes dont les noms n’ont pas pu être cités ici…
Et
En hommage posthume à Kodé Dadié, Sylvain Miaka Ouréto, Yvette Koudou Prager et Zadi Kazéri.

***

Christine Tibala
« Je n’ai pas choisi d’être Blanche, je n’ai pas choisi d’être Française, mais j’ai choisi mon combat, celui de Laurent Gbagbo, celui de toutes celles et ceux, illustres ou anonymes, qui se battent pour le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, à commencer par les peuples d’Afrique particulièrement meurtris par le joug néocolonial ».
Christine Tibala

***

SKU: AB1DA7711404
Category:

Léandre Sahiri

Docteur ès Lettres de l’Université de la Sorbonne (Paris), Professeur de Littérature, critique littéraire, et écrivain spécialement intéressé par la promotion des valeurs humaines.

Il a enseigné la littérature française, les techniques d’expression écrite et orale, la littérature francophone…, dans plusieurs établissements et institutions en France , en Côte d’Ivoire et au Canada. Précédemment, il a été Chercheur à l’Université du Québec à Montréal ( UQAM ), au Canada, et Enseignant à l’Université de Cocody et à l’ENA d’Abidjan , en Côte d’Ivoire…

Il a collaboré à la fondation et à la rédaction de nombreux journaux, magazines et revues. . Il est l’auteur de divers articles, préfaces et livres.

Directeur de publication de Mary Bro Foundation Publishing.

Encore un livre sur Laurent Gbagbo?
Oui !
Mais, ce livre-ci n’est pas comme les autres. Parce que, d’une part, l’auteur, militant pour les droits et libertés, écrivain reconnu…, aborde une série de questions qu’on n’a pas toujours le courage, ni la franchise de poser ; d’autre part, il s’agit d’un plaidoyer, comme on n’en voit pas souvent.

Ici, Léandre Sahiri se fait avocat et prête sa plume et sa voix pour, allant au-delà des vilénies, des « lamentations » et autres billevesées, plaider en faveur de Laurent Gbagbo, parce que la situation qui lui est faite est absurde ; et, ce qui est absurde n’est pas acceptable par la raison, ni par le bon sens…

Tel est l’intérêt de ce livre très original, écrit dans un langage simple, sur un ton très libéré, avec un vocabulaire accessible à tous.

A lire absolument… Jusqu’au bout.

~~~

Ce livre aborde une série de questions qu’on n’a pas toujours le courage, ni la franchise de poser : pourquoi Laurent Gbagbo a-t-il été arrêté et déporté à La Haye, dans la prison de Scheveningen ? Pourquoi sa détention dite « provisoire » dure-t-elle depuis plus de 3 ans ? Qui a gagné l’élection présidentielle de 2010 en Côte d’Ivoire ? Les juges de la CPI sont-ils, ou non, libres et indépendants ? Quel fut, en vérité, le rôle de la France et de Nicolas Sarkozy dans cette crise ? Le procès de Laurent Gbagbo, plusieurs fois reporté, aura-t-il un jour lieu pour que la vérité éclate ? Les juges de la CPI disent-ils le droit ? La CPI survivra-t-elle à cet affrontement entre le Droit et la Politique ?…

Ce livre explique pourquoi l’on veut, comme qui dirait, anéantir le combat de Laurent Gbagbo, son grand combat mené contre toutes les formes d’oppression et contre la rapacité des exploiteurs. Ce livre explique également pourquoi l’on veut, en quelque sorte, bâillonner la voix de Laurent Gbagbo, qui est la voix des sans-voix qui s’affalent dans le cachot du mal-être ; sa voix qui parle, en toute liberté, de liberté, de souveraineté, de démocratie ; sa voix qui enseigne sa grande culture politique à tout le monde ; sa voix qui dérange.

Reviews

There are no reviews yet.

Be the first to review “Lamentations – Plaidoyer pour la libération de Laurent Gbagbo (BIENTOT)”

Your email address will not be published.